8 règles incontournables pour vos hashtags

Hashtags

8 règles incontournables pour vos hashtags

Le #hashtag est tellement commun de nos jours qu'il est employé à tort et à travers, notamment par les marques qui, souvent, n'en font pas une utilisation correcte et passent à côté des bonnes pratiques. Voici 8 points qui me paraissent essentiels et qui méritent d'être rappelés.

NB : cet article s'applique surtout à Twitter. Sur Instagram, ou maintenant Facebook, les règles du jeu sont différentes et il est tout à fait possible - voire conseillé - d'utiliser plus de hashtags.

1. Trop de hashtags nuisent au hashtags

Evitez de surcharger votre message de hashtags. D'abord cela nuira à la lisibilité du message, ensuite, comme sur tweeter, cela vous privera de précieux caractères pour le message en lui-même.

En règle général, on estime que, sur Twitter, 3 hashtags par message est une bonne limite.

En outre, Evitez d'ajoutez un # tous les 2 mots : c'est ridicule.

#Trop de #hastags dans #votre #message le #rendra #pénible à #lire et à #décoder. #Sérieux #calmez vous #avec les #hashtags ! #vraiment #hein

2. #UnHashtagLongEstUnePlaie

N'utilisez jamais des hashtags tellement longs qu'ils ne sont même plus lisibles.

Un hashtag doit être facile à mémoriser et à écrire.

Et, honnêtement la seule réaction que vous aurez en écrivant #CeSéminaireEstVraimentTropBien au lieu de "Ce séminaire est vraiment trop bien" sera un facepalm.

3. Pas de hashtags génériques

Utiliser des hashtags trop communs comme #communication ou #download est souvent inutile. Cela créera beaucoup trop de "bruit" et rendra le tracking de vos campagnes quasiment impossible. Soyez plus spécifiques que ça.

4. Chouchoutez votre hashtag

Ne changez pas de hashtag toutes les semaines. Comme la plupart des opération marketing, un hashtag peut prendre du temps avant d'être utilisé par les utilisateurs. C'est souvent progressif et les re-tweets amplifieront progressivement la portée de votre hashtag. Ré-utilisez vos hashtags, surtout quand il s'agit de promouvoir un produit ou service ; vous voulez fidélisez, pas créer un trend passager.

5. Attention aux acronymes

Hormis les acronymes en vogue sur un canal donné (Par exemple, #FF ou #QOTD sur Twitter), évitez de trop les utiliser. Ils peuvent être mal interprétés et, à moins de s'adresser à une communauté bien particulière, vous risquez même de vous heurter à une incompréhension totale.

En utilisant #JKML pour crier votre bonheur et dire "Je Kiffe Ma Life" au monde (Personne ne te juge. Exprime toi, jeune... exprime toi !), vous avez peu de chance d'être compris. Et, pendant ce temps en Asie, des musulmans indiens se demanderont de quoi vous voulez bien leur parler (#JKML : Jammu and Kashmir Muslim League).

6. Testez vos hashtags

Avant de vous lancer avec votre hashtag nouvellement trouvé après des heures de brainstorming et des litres de café, pensez d'abord à vérifier s'il ne serait pas déjà utilisé, par hasard. Et pensez également à la période où vous aller commencer à communiquer.

Ce serait, par exemple, une très mauvaise idée pour l'Ecole Supérieure de Commerce (ESC) ou la European Society of Cardiology (ESC) d'utiliser un hashtag #esc ou #esc2016, surtout aux alentours du mois de Mai. En effet, le European Song Contest (le concours Eurovision de la chanson) va truster ces hashtags et tout le reste deviendra totalement noyé et invisible au milieu de cette avalanche de messages baignant dans la variété sirupeuse.

Passez-y un peu de temps mais testez vos hashtags avant de les incorporer à vos messages.

7. Préparez un plan de secours

A défaut d'avoir une stratégie de crise bien rôdée, ayez au minimum un plan de secours si votre hashtag se fait détourner ou squatter.

N'oubliez pas qu'un hashtag ne vous appartient pas, n'importe qui peut l'utiliser.

Sur des hashtags populaires, vous pouvez vite vous retrouver avec un tas de messages polluants ; que ce soit du spam ou des commentaires sarcastiques, le résultat sera le même : votre trend sera mort. Anticipez et prévoyez un hashtag de secours et, si possible, un processus pour votre communication de crise.

Ne laissez pas votre communication sociale dans les mains du hasard.

8. Les hashtags ne sont pas réservés aux Réseaux Sociaux

Ne réservez pas vos hashtags à Twitter ou Instagram, incorporez les dans vos campagnes de communication multicanal. Les hashtags fleurissent sur les panneaux publicitaires et il y a une raison pour cela : cela fonctionne !

Un hashtag peut être vu comme n'importe quel produit : plus il sera visible et mis en valeur, plus les utilisateurs auront envie de l'utiliser.

 

Et vous, quels sont vos astuces et les règles que vous suivez lorsque vous créez vos hashtags ?